le bleu c'est d'abord, obligé, le blues, une certaine petite musique dans la caboche qui swingue du triste au mood indigo,

ces demi tons entre ciel et terre ruisselant  par les eaux avec un passage chez Turner ,

le bleu fabriqué pour mon ami poète Werner Lambersy - un soupçon d'indigo, une pincée de céruléum, un chouïa de gris de peyne et ...juste ce qu'il faut de connivence pour y retrouver les étincelles du bleu de ses yeux

les bleus à venir, à inventer pour dire ce vague à l'âme, cette paix d'un moment ou ce qui sera à dire de nos bleus à vivre

 

et ce bloc de cire bleu donné récemment par ma soeur: "Tu trouveras bien quoi en faire."

eaux 017

j'avais des pages-matières disponibles - des feuilles de rhodïd récupérés sur lesquelles je gratte, incise, grave et rajoute des matières aggltinées, collées, amalgamées -

un papier posé dessus et frotter pour faire apparaître les reliefs, les lignes, et voila! ... un série de bleus s'amorce.

Il s'y ajoutera des touches d'aquarelle, d'encres pour des transparences, des vibrations.

 

blog 037