" />
27 avril 2014

des bleus

bleu c'est d'abord le blues, toujours en trame à la création, pulsation qui guide les gestes du pinceau, les élans de l'âme, du mood indigo au blues brothers, la présence de celui-là, proche et ses doigts sur la basse accompagnent les élans de couleur,   bleus ceux du ciel à la terre en éclats d'eaux dispersés de Turner à Monet, deBoudin à Zao Wou Ki               et ce petit bout de cire bleue donné récemment par ma soeur - "Tu en feras quelque chose".     ... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 01:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 avril 2014

un blog?... c'est quoi?... pour quoi???? me demandait hier une amie.   je le considère comme un journal de bord, un carnet de voyage, une partie de soi qui se livre au jour le jour, au fur et à mesure de ce qui se fait, se cogite, se crée , c'est plein de doutes, de coups de coeur, ça vit et devrait réagir . ça vit par ce que l'auteur y met ET surtout par ce que VOUS y prendrez, mettrez. Je pense que certains lecteurs viendront regarder, lire sans oser ou vouloir y ajouter des commentaires, peut-être d'autres s'inscriront à la... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 14:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 avril 2014

Ecritures plurielles rencontres de mai 2014   plasticiens              Madile Gardet, Hélène Baumel, Motoko Tachikawa, Brigitte Duserre Bresson, Etta Torresin Roche, Marien   poètes Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE ... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2014

gris du matin beaucoup de perplexité face à ces pages à construire   que dire de soi, de ce qui m'anime et  surtout, qui vaille d'être trans-mis ici ? alors , reprenons le fil de ce qui se tisse de fils entremélés  Pâques, réunion de famille autour des nids cachés   qu'est-ce qui se trame de nos vies entrecroisées? . . . et qui pourtant, malgré les embrouillaminis, existe, et crée ce réseau de liens indestructibles de la famille : le cocon. le dire par ces fils de soie entrelacés qui, eux, créeront un... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2014

un zeux nouveau

   oops . . . clui-ci vient juste de pointer le nez de son enclos de pages enroulées, fibres végégtales longuement sécrétées  . Un souffle étranger le déséquilibre. Vers quel ailleurs, le blanc de la page dont il est issu, va-t-il le conduire? Léger, certes de corps, mais d'esprit? Il tangue au gré des courants aériens mais, ouf . . . les fils le retiennent , encore, dans cet instant d'ultime décision.  
Posté par espaces d encre à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2014

les Zeus

Nous découvrons les Zeux dans leur état d'entrée au monde. Ils sont au bord de ... encore en marge, prêts à s'élancer mais encore reliés à leur cocon par ces fils  longuement tissés. Ce sont des êtres emprunts d'une gande douceur, bienveillance et une sorte de naïveté leur confère un facies étonné voire non encore formé. Ce sont des êtres en instance d'être. Ce qui nous sera donné à voir, ce sera cet instant précis où ils seront prêts à sortir du cocon. Chacun a sa façon, chacun dans son élément. Combien pourrons-nous en... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2014

où il est question de fils

une vieille histoire ,   le fil celui dont ma grand-mère, ma mère ourlait la trame des après-midis à attendre dans l'arrière salle, pièce commune, que les derniers clients soient partis, les fils brodés sur le linge des chambres, celui des surfilures que l'on avait oublié d'ôter et qui dévoilaient ainsi, à ma grande honte d'alors, le fait que je portais du "cousu main", celui que j'avais appris à faire courir au bruit de la machine à coudre - ourler les nappes, draps de l'hôtel, ces fils qui me relient à elles et que... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2014

J'appelle monde ce qui est autour, au loin, tou-près, là-bas, dehors ou au-dedans, le tout de ce qui existe pour nous, à échelle humaine, et dont je puis parler. En ce monde, notre monde sont des choses qui demeurent et d'autres qui ne cessent de changer, la nature et l'Epoque, du connu, de l'inconnu et de l'inconnaissable, tout cela enveloppé dans une immense question à laquelle nul effort humain ne saurait apporter de réponse. Ainsi le monde est-il aussi bien notre prison que l'étendue de nos ressources et de nos pouvoirs: il assure... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2014

une histoire d'équilibre ...  peindre entre noirs et clairs, dits et non-dits, habiter l'espace de la page entre force et délicatesse, dire mais laisser deviner,   donner envie de s'y perdre, d'y aller,   vers ces ailleurs, lointains, toujours oser avancer.      
Posté par espaces d encre à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2014

Un peintre chinois de la fin du XIII eme siècle écrit: "Dans la peinture, on fait grand cas de la notion de Vide-Plein. C'est par le Vide que le Plein arrive à manifester sa vraie plénitude. Cependant, que de malentendus qu'il convient de dissiper! On croit en général qu'il s'agit de ménager beaucoup d'espace non-peint pour créer du vide. Quel intérêt présente ce vide s'il s'agit d'un espace inerte? Il faut en quelque sorte que le vide soit plus pleinement habité que le Plein. Car c'est lui qui, sous forme de fumée, de brumes, de... [Lire la suite]
Posté par espaces d encre à 23:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]